vendredi 1 décembre 2006

Ciné - Les Infiltrés de Scorsese

Quel mauvais titre. Le titre anglais "The Departed" évoque les défunts, ceux qui nous ont quitté, ceux qui sont partis.

Ne cherchez pas un échiquier, ni une pièce du jeu cachée dans les images. Alors quelle place ici ? La plupart des critiques parlent d'une vraie partie d'échecs, pour évoquer le film. DiCaprio lui même a déclaré : "Nos deux personnages sont l'envers et l'endroit d'une même médaille, Colin (Matt Damon) a choisi une voie, Billy (Leo DiCaprio) en a pris une autre, et leurs destinées sont mystérieusement et irrévocablement liées dans une étonnante partie d'échecs à distance".

En fait, il s'agit d'un jeu du chat et de la souris (ou plutôt du rat pour ceux qui ont vu le film)

En sortant de la salle, je repensais à cette citation que faisait Joël Lautier au député Maire de Chartres, lors d'un repas de gala. "On demande parfois si la politique ressemble à une partie d'échecs. En fait, le combat politique ressemble à une partie d'échecs dont les pièces changent de couleur pendant la partie". C'est exactement l'impression que fait le film de Scorsese les Blancs deviennent noirs et les Noirs deviennent blancs. La parfaite symétrie des deux personnages : le bon chez les méchants et le méchant chez les bons.

Deux petits rapports avec les échecs : Matt Damon qui est membre du Bel Air Chess Club et un deuxième rapport avec les échecs…

Le film de Scorsese est un remake d'une trilogie coréenne qui se déroule à Hong Kong "Infernal Affairs". Le succès appelle le marchandising et on retrouve des jeux d'échecs (chinois) avec les personnages des triades et des policiers.

Le site officiel du film de Scorsese : http://www.tfmdistribution.com/thedeparted/



dicton : A la Saint Eloi, l'échiquier est à l'endroit.

Aucun commentaire: